Dans les pas d’Albert Toussaint

Visite de l’arrière-petit-fils d’Albert Toussaint

Mardi 17 et mercredi 18 décembre, la ville de Stenay accueillait un descendant d’Albert Toussaint, directeur de l’école qui porte son nom et qui fut mortellement blessé sur le pont de la Redoute le 28 août 1914.
Le programme avait été préparé par Nicolas Lemmer, archiviste municipal.

Déroulé de la visite

Mardi 17 décembre à 10 heures, monsieur Jean Claude Thomas, arrière-petit-fils d’Albert Toussaint, sa compagne et son cousin étaient accueillis par Ghislaine Thouvenin, directrice de l’école de Stenay pour visiter le bâtiment où enseignait Albert Toussaint.
Alain Cesarini du Souvenir Français de Dun-sur-Meuse les a rejoints pour apporter son concours sur la partie Grande Guerre.
Monsieur Thomas qui habite Perpignan expliqua que sa démarche faisait suite à une promesse qu’il avait faite à son père décédé deux ans auparavant.

Ghislaine Thouvenin conduisait le groupe dans les étages pour présenter l’aménagement de l’école en faisant plusieurs haltes dans les classes CE où monsieur Thomas se présenta aux élèves et leur expliqua le but de sa visite en insistant tout particulièrement sur la nécessité de se souvenir de ses ancêtres et sur le devoir de mémoire.
La visite s’est poursuivie dans les immenses caves du bâtiment où Albert Toussaint logeait et nourrissait les réfugiés qu’il avait précédemment accueillis.

Une photo souvenir symbolique était prise sous la plaque commémorative de l’école puis la visite s’est terminée par une présentation dans les classes CM où le message du devoir de mémoire était rappelé.

Photo Julien Jacquet

Après avoir remercié Ghislaine Thouvenin pour sa disponibilité et pour ses explications, les trois visiteurs accompagnés d’Alain Cesarini se sont rendus sur le pont de la Redoute où Albert Toussaint était grièvement blessé le 28 août 1914.
Alain Cesarini a expliqué que les Allemands avaient nommé Albert Toussaint maire, le titulaire et ses adjoints étant partis, lui avaient ordonné de les suivre pendant les réquisitions et lui avaient demandé de se mettre devant les pionniers pour négocier un cessez-le-feu avec les Français.
Grièvement blessé par une balle française, il est abandonné à son sort par l’occupant avant d’être secouru par les habitants. Il décédait des suites de ses blessures, le 20 septembre 1914.

Photo Julien Jacquet

Recherches aux archives municipales

L’après-midi, les trois visiteurs, Nicolas Lemmer et Alain Césarini se sont retrouvés aux archives municipales pour rechercher des documents qui pouvaient éclairer les zones d’ombres qui persistaient dans la vie d’Albert Toussaint et de ses descendants.
Après avoir exploré les registres de dénombrement, les délibérations du conseil municipal, le gros dossier du monument aux morts et de la plaque commémorative, et le dossier Albert Toussaint constitué par Philippe Voluer, de belles pépites ont été trouvées qui ont ravi et ému les visiteurs.

Réception à la mairie

Mercredi 18 décembre à 11 heures la municipalité de Stenay recevait les trois visiteurs. Après le discours de bienvenue de Stephane Perrin, maire de Stenay, un panneau commémoratif Albert Toussaint à l’identique de celui qui a été présenté au public en 2014 a été remis à monsieur Thomas.
Ce dernier a remercié la municipalité, et les trois personnes qui les avaient accompagnés pendant leur visite en saluant leur professionnalisme et leur disponibilité.

Photo Julien Jacquet
Coupure de presse de l’Est Républicain du 30/12/2019

Source : Photo de tête Julien Jacquet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s