Archives du mot-clé Guerre 14 18

Clamart Henry

Clamart Henry
Brigadier au 42e Régiment d’Artillerie de Campagne
Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Laneuville, et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

Clamart Henry est né à Stenay le 24 juillet 1892. Fils de Jean-Baptiste Eugène, garde particulier et de Baucart Marie Adélaïde Octavie, il est célibataire et exerce la fonction d’instituteur au moment de la mobilisation générale. Il meurt des suites de maladie contractée en service le 2 novembre 1914.

Lire la suite Clamart Henry

Inauguration panneau Bellefontaine 2018

Combats de Bellefontaine (22/08/1914)

Ce samedi 25 août, Bellefontaine en Belgique inaugurait un panneau mémorial en mémoire des soldats samariens du 120e RI tombés sur son territoire le  22 août 1914.

Panneau mémorial

Ce panneau mémorial a été créé à l’initiative de l’association “De la Somme à Bellefontaine-22août 1914” présidée par Xavier Becquet.
Xavier dont le grand-oncle soldat au 120e RI est mort au champ d’honneur dans ce village, a étudié son parcours dans un premier temps puis a souhaité étendre ses recherches sur tous les soldats du 120e RI de la Somme tombés à Bellefontaine.

Lire la suite Inauguration panneau Bellefontaine 2018

CLAMART Pierre Camille

Clamart Pierre Camille
Sergent au 165e régiment d’infanterie
Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Laneuville, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire, sur la plaque commémorative de la mairie de Bar-le-Duc et sur la plaque de l’église Saint-Antoine.

Biographie

Clamart Pierre Camille est né à Stenay le 26 décembre 1887. Fils de Jean-Baptiste Eugène, garde particulier et de Baucart Marie Adélaïde Octavie, il fréquente l’École Normale de Commercy de 1903 à 1906 et obtient le Brevet Supérieur. Il s’engage dans l’armée et effectue son service militaire de 1906 à 1907 (pas encore de loi des 3 ans).

Lire la suite CLAMART Pierre Camille

CLAISSE Robert Théophile

Claisse Victor Théophile
Chasseur au 16e bataillon de chasseurs à pied
Mort pour la France

Inscrit sur le MAM de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

Claisse Robert Théophile est né à Stenay, le 10 avril 1895. Fils de Jean-Baptiste, cultivateur, et de Malot Catherine Victorine, il exerce la profession de cultivateur au moment de son recrutement. Célibataire sans enfant, Il est incorporé au 161e R.I. en décembre 1914. Passé au 16e B.C.P en juin 1915, il est tué en action, le 30 juin 1915.

Lire la suite CLAISSE Robert Théophile

Chary Louis Victor

Chary Louis Victor
Sous-lieutenant à la 1re compagnie de mitrailleuses du 9e B.C.P.
Mort pour la France

Inscrit sur le MAM de Stenay, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur la plaque commémorative d’Ollières.

Biographie

Chary Louis Victor est né à Stenay, le 19 mai 1891. Fils de Camille Lambert, mouleur, et de Parmentier Joséphine Irma, il est célibataire au moment de la mobilisation générale. Engagé volontaire, il participe aux campagnes du 9e B.C.P. au sein duquel il sert. Il est mortellement frappé lors de l’offensive de l’Aisne, le 4 mai 1917.

Lire la suite Chary Louis Victor

Bonna Achille

Bonna Achille
Commandant chef de groupe au 25e régiment d’artillerie de campagne
Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur le livre d’or de Sélestat.

Biographie

Bonna Achille est né le 21 décembre 1857 à Sélestat. Fils de Joseph Jean Pierre, limonadier,  et de Dorlan Valérie, il se destine à une carrière militaire. Il épouse Grenelle Suzanne et habite Stenay. Nous n’avons pas d’information sur d’éventuels enfants qu’aurait eu le couple. Engagé dans la campagne contre l’Allemagne, il rejoint l’Armée d’Orient en 1915. Après une courte campagne dans la presqu’île de Gallipoli, il tombe malade et est acheminé en Tunisie où il trouve la mort, le 18 novembre 1915.

Lire la suite Bonna Achille

Charles COLLIGNON, extrait 2

Extrait du récit de Charles Collignon “Inor mon village”

Charles Collignon est un habitant d’Inor qui fut témoin indirect des premiers jours de l’occupation allemande dans cette localité. Il est bien connu à Inor pour avoir publié en 1964 un opuscule intitulé “Inor, mon village”. Le texte, ci-dessous, est retranscrit à l’identique de celui de l’opuscule.

[…] Le lundi 24 août, vers trois heures du soir, on vit descendre par le chemin de Montmédy des équipages de pont du génie. Ils traversèrent le village se dirigeant sur Beaumont. À ces questions posées “Où allez-vous ? Sommes nous donc battus ?” les soldats se contentaient de répondre par un haussement d’épaule qui ne disait rien mais qui disait tout.
Une heure plus tard, par le chemin de Malandry, ce sont des fourgons d’artillerie puis des canons qui, eux, se dirigent sur Stenay. Puis voici des soldats isolés, de tous les régiments, sans armes, débraillés, ce sont les fuyards, gens qui précèdent toujours les armées en retraite. Questionnez ceux de 1870, ceux de 1914, vous aurez toujours la même réponse : “Nous sommes battus, nous sommes trahis, etc.”.

Lire la suite Charles COLLIGNON, extrait 2