Archives du mot-clé Combattant

CLAMART Pierre Camille

Clamart Pierre Camille
Sergent au 165e régiment d’infanterie
Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Laneuville, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire, sur la plaque commémorative de la mairie de Bar-le-Duc et sur la plaque de l’église Saint-Antoine.

Biographie

Clamart Pierre Camille est né à Stenay le 26 décembre 1887. Fils de Jean-Baptiste Eugène, garde particulier et de Baucart Marie Adélaïde Octavie, il fréquente l’École Normale de Commercy de 1903 à 1906 et obtient le Brevet Supérieur. Il s’engage dans l’armée et effectue son service militaire de 1906 à 1907 (pas encore de loi des 3 ans).

Lire la suite CLAMART Pierre Camille

Binet Edmond Paul

Binet Edmond Paul
Caporal au 1er bataillon de Marche d’Afrique, 2e compagnie
Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

Binet Edmond Paul est né le 23 octobre 1891 à Stenay. Fils de Paul François Jean-Baptiste, manœuvre, et de Barthélémy Léontine Virginie, il exerce la profession de Charretier de bateaux et habite à Fains au moment de son recrutement. A cette date, ses deux parents sont décédés et c’est ce qui explique certainement ses démêlés avec la justice. Il est en effet emprisonné à Nancy lors de l’appel de sa classe. Célibataire au moment de son incorporation, il décède le 14 septembre 1916, à Bouchavesnes, au cours de la bataille de la Somme.

Lire la suite Binet Edmond Paul

Anselme Georges

Anselme Georges
Chasseur au 18e Bataillon de Chasseurs à Pied, 1ère compagnie
Grand mutilé de guerre

Inscrit sur aucun média commémoratif

Biographie

Anselme Georges est né à Brieulles-sur-Meuse, le 9 février 1889. Fils de Jean-Baptiste, manœuvre, et de LÉGER Augustine, il exerce la profession de journalier au moment de son recrutement. Il effectue son service militaire au sein du 18e B.C.P.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il est grièvement blessé, le 8 avril 1915. Grand mutilé de guerre, il apprend le métier de cordonnier qu’il exercera jusqu’à son décès, le 12 octobre 1930.

Lire la suite Anselme Georges

Adnet Louis

Adnet Louis (pas de photo disponible)
Adjudant au 418e Régiment d’Infanterie, 10e Compagnie
Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur la plaque de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

Adnet Louis est né le 13 avril 1879 à Stenay. Fils de François, qui exerce la profession de cultivateur, et de Poncelet Marie, il travaille dans l’exploitation de son père.

Lire la suite Adnet Louis

Itinéraire d’un combattant (4/4)

Méthode simplifiée de recherche du parcours d’un combattant mort pour la France.

(On peut appliquer cette méthode pour un combattant connu, non mort pour la France)

10. La fiche de rapatriement des corps.

Elle est émise par le ministère des pensions, au début des années 1920. Elle reprend la liste des militaires et des réfugiés civils décédés pendant le conflit, et réclamés par les familles. Elle est établie par convoi. Très souvent, des trains funéraires spéciaux sont constitués pour effectuer le rapatriement. Pour les transferts réalisés dans le département de la Meuse, le dossier contenant ces fiches reste accessible aux A.D.55, dans la série 3R25.

Lire la suite Itinéraire d’un combattant (4/4)

Itinéraire d’un combattant (3/4)

Méthode simplifiée de recherche du parcours d’un combattant mort pour la France.

(On peut appliquer cette méthode pour un combattant connu, non mort pour la France)

7. Le journal des marches et opérations.

C’est un document fondamental de la recherche de l’itinéraire d’un combattant. Il décrit au jour le jour, d’une façon plus ou moins précise, l’activité d’une unité ou d’une composante de cette unité.

Mémoire des Hommes : SHDGR_GR_26_N_266_003_0010_T.jpg
Lire la suite Itinéraire d’un combattant (3/4)

Itinéraire d’un Combattant de 14 18 (2/4)

Méthode simplifiée de recherche du parcours d’un combattant mort pour la France.

(On peut appliquer cette méthode pour un combattant connu, non mort pour la France)

(Suite)

4.) Le recensement de la population et les listes électorales

Le recensement

Établi tous les 5 ans, il donne une indication sur le lieu de résidence des soldats et de leur famille. Le recensement de 1911 est le plus proche de 1914. On y trouve également les lieux de naissance, les professions et quelquefois les employeurs.

Recensement 1911, AM Stenay

Sur la fiche M.P.L.F, on ne trouve quelquefois aucun lien avec le village objet de l’étude. Le recensement de la population permet de découvrir que le soldat a été domicilié dans ce village.

Lire la suite Itinéraire d’un Combattant de 14 18 (2/4)