Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

87e brigade

Composition théorique d’un R.A.C en 1914

Un régiment d’artillerie de Campagne est équipé du canon de 75 mm modèle 1897. Selon sa destination, il se compose de 3 groupes pour une division ou de 4 groupes pour un corps d’armée.

Chaque groupe rassemble 3 batteries de 4 canons chacune. Un R.A.C. dispose donc de :

  • 36 canons s’il est affecté à une division,
  • 48 canons s’il est affecté à un corps d’armée.

Le groupe est commandé par un chef d’escadron (commandant Azéma pour celui de Stenay)

La batterie de 75

Elle est commandée par un capitaine d’active ; son effectif théorique est le suivant :

  • 4 officiers
    • 1 capitaine commandant la batterie (tir, échelon et le T.R.),
    • 1 lieutenant commandant la batterie de tir
    • 1 lieutenant adjoint
    • 1 lieutenant commandant l’échelon
  • 27 sous-officiers
    • 1 adjudant (chef)
    • 1 maréchal des logis-chef
    • 12 maréchaux des Logis
    • 11 brigadiers (considérés comme s/s off ?)
  • 148 hommes de troupe
    • 136 artilleurs
    • 3 trompettes
    • 2 aides-maréchaux
    • 2 bourreliers
    • 1 infirmier
    • 4 ouvriers
  • 215 chevaux
    • 5 chevaux d’officier
    • 77 chevaux de selle
    • 127 chevaux d’attelage
    • 6 chevaux d’attelage de réserve
La batterie de tir

Les 4 premières pièces sont composées de 8 voitures ; chaque pièce est équipée d’un canon avec son avant-train et d’un caisson de munitions avec son avant-train. Le caisson à munitions contient 72 cartouches et chaque avant-train en contient 24. Cela fait donc un total de 120 coups par pièce.

Une 5e pièce de 2 voitures à caisson suit les 4 premières ; elle dispose de 192 cartouches. Cette pièce sera approchée des canons en position de tir.

L’échelon

Il est séparé des 5 premières pièces, en position de combat.

Il comporte :

  • la 6e pièce avec 3 voitures à caisson pour un total de 288 cartouches
  • la 7e pièce avec 3 voitures à caisson pour un total de 288 cartouches,
  • la 8e pièce avec 2 voitures transportant la forge et les rechanges.
Le train régimentaire
  •  9e pièce avec 4 voitures :
    • 3 fourgons à vivre
    • 1 chariot à fourrage
    • 1 voiture de réserve (facultative)

Chaque pièce est servie par 7 hommes ; le chef de pièce est un sous-officier.

  • Pour le canon :
    • 1 tireur
    • 1 pointeur
    • 1 chargeur
  • Pour le caisson
    • 2 pourvoyeurs
    • 1 déboucheur(1)

La dotation de la batterie est de 1248 cartouches, soit 312 coups par pièce. La cadence de tir d’un canon de 75 est de 10 coups/minutes.

1. Chargé de créer l’orifice chronométrique dans la fusée de l’obus.

Source : Compo RAC Forum 14 18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tout sur Stenay en 1914 1918

%d blogueurs aiment cette page :