Stenay avant-apres

La gare de Stenay

En 1874, la Compagnie de Chemins de Fer de Lille à Valenciennes obtient une concession pour ouvrir une ligne entre Sedan et Lérouville (près de Commercy), destinée à relier la ligne Paris-Longwy à la ligne Bar-le-Duc-Nancy.

En 1875, le tronçon Verdun-Dun-sur-Meuse est inauguré. Celui reliant Dun à Stenay le sera un an plus tard en raison des dégâts causés par les inondations qui ont emporté le ballast. C’est à cette date que la gare de Stenay est construite.

Stenay est reliée à Paris, à Bar-le-Duc et Commercy par une voie normale (1.44 mètres). Cette dernière, en plus d’assurer le transport des voyageurs et des marchandises, devient un axe de communication stratégique qui permet d’alimenter les forts de Verdun et des Hauts de Meuse qui couvrent la frontière franco-allemande. À partir de septembre 1914, les Allemands l’utiliseront pour acheminer hommes et matériel vers le front de Verdun, sous la direction de l’Etappen Kommandantur qui siège à Stenay.

En novembre 1918, menacés par les troupes américaines qui progressent à grande vitesse, les Allemands détruisent la gare ainsi que tous les ouvrages et bâtiments de Stenay, situés sur la rive gauche de la Meuse, et susceptibles de fournir un couvert à l’ennemi.

La gare est reconstruite à la fin de la guerre avec un design différent. La section de voie ferrée Verdun-Stenay cessera de fonctionner en 1959. La section Stenay-Sedan servira encore jusqu’à la fin des années 1990 puis sera abandonnée.

La gare pendant l’occupation allemande
La gare aujourd’hui

Les Aciéries Sambre et Meuse étaient installées à la sortie ouest de Stenay, à la place de l’actuel parking du transporteur Transalliance. De nombreux Stenaisiens travaillaient dans cette usine comme le prouvent les fiches matricules des soldats du pays morts pendant la Grande Guerre. La société des A.S.M. fabriquait des pièces forgées et de fonderie qu’elle usinait dans ses bâtiments. Pendant l’occupation allemande, l’envahisseur démonta toutes les machines et outillages de la manufacture qu’il expédia en Allemagne pour équiper ses usines. Il transforma les bâtiments en manutention qu’il exploita pendant toute la durée de son séjour à Stenay. À l’approche des Américains pendant l’offensive Meuse-Argonne, l’ennemi détruisit tous les ouvrages situés sur la rive gauche de la Meuse pour qu’ils ne puissent pas servir de protection aux Doughboys. Ainsi disparut la société des Aciéries Sambre et Meuse de Stenay.

Acierie Sambre et Meuse à Stenay
Poteau avec plaque Sambre et Meuse
Aire de stationnement du transporteur Transalliance

Le quartier Chanzy

À la suite des nombreux différends entre la France et l’Allemagne au début des années 1900, nos députés votent la loi des trois ans de service actif. La défense de notre frontière est renforcée et, en 1913, le 120e R.I. de Péronne et Saint-Denis est muté à Stenay où il participe avec les 9e et 18e BCP à la naissance de la 87e brigade sous commandement du général CORDONNIER. L’accroissement de l’effectif militaire de la ville nécessite la construction de bâtiments supplémentaires pour loger les soldats. La nouvelle caserne Chanzy dont une grande partie des bâtiments existe toujours, est créée et inaugurée en octobre 1913 par le ministre des Armées. Les nouveaux locaux servent d’installations sanitaires pendant l’occupation allemande puis abritent une compagnie de gardes républicains mobiles entre 1936 et 1971. Les bâtiments sont repris par la commune en 1973 puis progressivement transformés en locaux techniques, artisanaux et commerciaux. L’ancienne caserne Chanzy a laissé place à l’actuel lycée dans les années 1980.

Nouveaux baraquements Chanzy transformés en Poste de secours par les Allemands.
Nouvelle caserne Chanzy

Après la libération de Mouzay, le 9 novembre 1918, par la 5e U.S. division, et la reprise du secteur par la 90e U.S. division du général ALLEN, les Américains procèdent à une distribution de nourriture aux villageois. On reconnait bien la Mairie de Mouzay sur la photo ancienne.

Les Américains nourrissent les civils à Mouzay
Mairie de Mouzay

Pont de la Redoute entre Stenay et Laneuville-sur-Meuse détruit par les français, le 26 août 1914, reconstruit sommairement par les Allemands puis à nouveau détruit par ces derniers lors de l’offensive Meuse-Argonne, en novembre 1918. Il semble que la remise en état ait été réalisée par les ouvriers du 2e génie américain après l’armistice.

Pont de la Redoute réparé sommairement par les Allemands en septembre 1914
Pont de la Redoute réparé par le 2e génie US en fin 1918
Pont de la Redoute

La passerelle du bief du moulin du cygne enjambait à l’origine le bras du canal dans la continuité de sa rive droite, au point de prélèvement. Elle reposait sur deux plots qui sont encore visibles de nos jours. La nouvelle passerelle enjambe le bief perpendiculairement au sens du courant, à une quinzaine de mètres en aval de sa position d’origine ; la portée s’en trouve ainsi réduite. Une aire de convivialité permet au touriste de déjeuner au milieu d’un agréable cadre bucolique et fluvial.

Ancien passerelle du Bief du moulin
Anciens plots de la passerelle du bief
Nouvelle passerelle du bief du moulin

Une réflexion sur « Stenay avant-apres »

  1. Bonjour,
    Je suis la petite fille de M. et Mme Auguste CHARLOT, imprimeur au 6 rue Carnot à Stenay. Ils ont vécu à Stenay un peu avant la Seconde Guerre Mondiale jusqu’à dans les années 1990.
    Ils m’ont élevée et j’ai vécu à Stenay jusqu’à mes 7 ans. Je suis donc très imprégnée par cette ville et je suis très touchée par la découverte de votre travail si riche de photos et de commentaires au sujet de la Grande Guerre.
    Je tiens à vous en remercier.
    Bien cordialement.
    Sylvie MIRA

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tout sur Stenay en 1914 1918

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :